Les cours

Les cours, d’une durée de 2 heures, sont ouverts à toutes et à tous et se déroulent dans le respect du professeur et des autres pratiquants.

Voici les grands points abordés :

1 – GASSHO : le salut

  • Le salut manifeste le respect que l’on doit porter à autrui, il doit être réalisé avec sincérité et considération.
  • Le salut du Shorinji Kempo est par ailleurs une garde, ce qui nous rappelle qu’en self-défense nous devons en permanence être prêt à faire face à toute éventualité… 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 – TAISO : l’échauffement

  • Le Taïso permet l’éveil du corps. A travers un échauffement et des étirements, il nous permet d’entamer le cours dans de bonnes conditions.

 

3 – CHINKON : la méditation

  • La méditation nous permet de nous re-concentrer, notamment après une journée difficile ! A travers des techniques de respiration (CHOSOKU), le chinkon favorise le calme mental, la prise de conscience du HARA, et le développement de l’énergie.

4 –  KIHON : les techniques de base

  • A chaque cours, dans chaque club, les techniques de base (attaques, défenses) sont systématiquement revues afin que chacun puisse se perfectionner. 
  • Aussi, la précision et la rapidité nécessaires pour une défense efficace dépendent de la correction des postures.
  • Les bases, comme toutes choses, sont ce qu’il y a de plus important à maîtriser, autant donc les réviser à chaque cours…

 

 

5- SOTAI : le travail à deux

  • Le GOHO (ou techniques dures) est l’ensemble des techniques de percussions (pieds, poings) pour contrer une attaque.

 

 

 

 

 

  • Le JUHO (ou techniques souples) est l’ensemble des techniques de dégagements, de torsions, de projections, d’immobilisations et de pressions sur les points vitaux suite à une saisie.

 

6 – RANDORI : le combat souple

  • C’est ce qui nous permet de travailler en conditions réelles nos déplacements, positions, et gardes.
  • Le but du randori est de faire travailler son partenaire et soi-même sans chercher à le battre et encore moins à lui faire mal !

7- EMBU : la démonstration

  • Le Embu est un combat préparé par 2 ou 3 kenshis (élèves), qui alternent les rôles d’attaquant et de défenseur en variant les techniques de frappes, de projections, de torsions et d’immobilisations.
  • Les compétitions de SHORINJI KEMPO sont des compétitions de EMBU (littéralement « démonstration martiale »).